Troyes en selle

À vélo sur Troyes et l'agglo.

[MAJ] Moi je bosse !

Rencontre surnaturelle avec un employé du Grand Troyes (en camionnette).

Je pointe du doigt une camionnette de la ville de Troyes qui encombre totalement un trottoir, difficile à contourner, encore moins pour une personne à mobilité réduite. Les employés faisant du jardinage (herbe à couper). J’attendais simplement une excuse…

Camionnette de la ville de Troyes stationnée sur un trottoir

L’employé du Grand Troyes qui a une conscience assez discutable m’a sorti comme argument:

  • Ils bossent eux
  • Ils ne gênent personne
  • Le gars en fauteuil roulant n’a qu’à faire le tour.
  • Y’a pas qu’ici que le stationnement est anarchique

Forcément, accuser l’autre pour dédouaner son équipe est un argument imparable. Blâmer la personne à mobilité réduite qui n’a qu’à faire un détour, comme si le stationnement ne pouvait pas se faire sur la chaussée. Piéton dégagez, j’arrive !
L’excuse du Moi je bosse ! est la sempiternel réponse quand on interroge un automobiliste en pleine infraction.
Le plus fort, se qui m’a fait sortir de mes gonds, est que cet employé a réussi à dire qu’ils ne gênaient personne, garé en plein sur le trottoir. L’intéressé a trouvé mon idée absurde, elle était pourtant simple, se garer à cheval sur l’herbe pour ne pas gêner les piétons. Ou encore mieux, faire un arrêté pour réserver deux places de stationnement ou pour occuper une partie de la chaussée, dommage que le feu venait de passer au vert, il prit la fuite avant de me répondre.

Troyes en Selle n’a pas pour but de rapporter ce genre de situation, mais la réponse de l’employé du Grand Troyes était invraisemblable. Il représente une communauté d’agglomération, un Pas de commentaire aurait du lui venir à l’esprit, au lieu d’un commentaire nauséabond.Camionnette de la ville de Troyes stationnée sur un trottoir

[MAJ 21 avril 20h]

La ville de Troyes a réagit depuis son compte twitter:

1 Comment

  1. En région parisienne où les bouchons sont permanents, on s’expose sans doute moins au « je bosse, moi ». Au cas où, j’ai une réponse toute trouvée: « Moi aussi et c’est pour cette raison que je n’ai pas le temps de me balader en auto en pleine semaine de travail ».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

*