Troyes en selle

À vélo sur Troyes et l'agglo.

Peut-on transporter ses enfants à vélo ?

Oui ! Vous en avez le droit, c’est très sécurisé et très peu exposé aux polluants atmosphériques.
On explique comment ça fonctionne.

Partant d’un constat simple, beaucoup de nos concitoyens se posent la question, mais aussi beaucoup de personnes censées faire respecter la loi se la posent (!).

Il est temps de mettre les choses à plat.

Transporter ses enfants à vélo est tout ce qu’il y a de plus sécurisé. Non seulement vous ne risquez pas de provoquer d’accident violent, mais en plus, vous êtes au contact de votre environnement, prêt à voir, entendre et réagir au moindre problème. À vélo nous ne sommes pas enfermés dans un habitacle de tôle et d’acier qui prétend nous protéger de nous-même.

La pollution atmosphérique à vélo est moins importante qu’à pied ou en automobile ! Pour rappel l’habitacle d’une automobile est saturé en particules fines, et les bouches de ventilations absorbent tous les polluants des véhicules d’en face. Un enfant sur un vélo sera de fait beaucoup moins exposé !

Le code de la route est très clair sur le transport de passagers et d’enfants à vélo. Oui vous avez le droit de transporter vos enfants à vélo. Qu’importe leur nombre, s’ils sont deux ou quatre, ils peuvent embarquer sur votre vélo sans aucun problème avec la loi.

L’article R431-5 du code de la route explique clairement les choses:
[…] le transport de passagers n’est autorisé que sur un siège fixé au véhicule, différent de celui du conducteur. […] la selle double ou la banquette est assimilée à deux sièges. […]

L’article R431-11 du code de la route précise:
[…] le siège du passager doit être muni soit d’une courroie d’attache, soit d’au moins une poignée et de deux repose-pied. […] pour les enfants âgés de moins de cinq ans, l’utilisation d’un siège conçu à cet effet et muni d’un système de retenue est obligatoire. […]

Dans le cas d’un biporteur ou triporteur, vous pouvez transporter vos enfants à conditions qu’ils soient assis sur un siège avec une ceinture de sécurité ou assis avec une poignée pour s’agripper.
Si vous voulez les transporter sur le cadre fermé de votre vélo, il faudra, en plus de la selle, des reposes pieds. Les sièges pour enfants qui sont destinés à aller à l’arrière du vélo sont conçu à cet effet, mais nous vous recommandons l’usage d’un biporteur, triporteur ou d’une remorque pour offrir à vos enfants tout le confort qu’ils méritent.
Sachez aussi que pour le transport d’un nouveau né, il faut que celui-ci soit dans un couffin.

La remorque pour enfant n’est pas concernée par les articles R431-5 et R431-11. Elle ne fait pas partie du cycle et n’entre donc pas dans le champ de compétence de ces articles.
Rien ne vous interdit le transport de vos enfants dans une remorque prévu pour, aucun article du code de la route ne régit cette pratique.

Mais attention, à partir du 22 mars 2017, vos enfants de moins de 12ans devront porter un casque, même s’ils sont dans la caisse de votre biporteur ou triporteur, ainsi que sur le siège enfant à l’arrière de votre vélo ! Le port du casque est censé être obligatoire pour les nouveaux nés, mais ce serait dangereux pour ce dernier, et même impossible, l’offre n’existant pas. En revanche, vos enfants auront tout le loisir de parcourir la France entière cheveux aux vents, en étant installés bien confortablement dans une remorque pour enfants, le casque n’y étant pas obligatoire 🙂

5 Comments

  1. Merci de votre réponse rapide et vos informations !!

  2. Bravo pour cet article éclairé et éclairant.

  3. Je ne serais pas aussi affirmatif concernant la remorque. Le décret sur le port du casque traite des passagers du cycle. Or la remorque étant tractée par le cycle, ses occupants deviennent des passagers du conducteur du cycle.

    • Nicolas

      4 mars 2017 at 14 h 11 min

      Tout est dans la définition du cycle. Un cycle est un véhicule à deux roues ou plus et muni d’un système de propulsion musculaire intégré au véhicule. Une remorque n’entre pas dans cette catégorie.
      Les textes précisent passager du cycle comme étant un individu installé sur un siège intégré au cycle.
      Après avoir échangé avec des personnes expertes en la matière, nous en sommes arrivé à cette conclusion.
      On en parle dans l’article sur l’obligation du port du casque.
      Nous attendons les premiers PV pour voir comment la situation va évoluer (jurisprudence, circulaire, etc).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

*