La piste cyclable qui relie la rue Pierre Larousse à la rue Raymond Burgard (une entrée du parc Henri Terré) était bloquée depuis presque 8 mois. Un trou béant, comblé pendant quelques jours avant d’être de nouveau creusé, attendait tout cycliste qui passait par là de nuit.
Aucune barrière n’était dotée de réflecteur, et aucun panneau de route barrée n’était présent. Le cycliste qui s’aventurait sur la piste devait faire demi-tour ou grimper sur un trottoir pour éviter la tranchée. Une situation extrêmement dangereuse.
Continuer la lecture