Troyes en selle

À vélo sur Troyes et l'agglo.

Cartographie collaborative des difficultés dans l’agglomération troyenne

carto agglo troyes
Cartes des difficultés recensées par les cyclistes sur l’agglomération troyenne.
Les axes prioritaires sont en jaune clair et les points noirs sont représentés en bleu.
À retrouver sur https://carto.parlons-velo.fr/

L’envie de vélo est là : Le baromètre 2019 des villes cyclables mené par la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB) avec le soutien de la Sécurité Routière est devenu la plus grande enquête jamais menée auprès des cyclistes dans le monde avec 184 484 avis recueillis, en hausse de +63% par rapport à la première édition de 2017.

Et dans l’Aube ? La hausse est de 88% !
Avec 653 avis recueillis, essentiellement dans l’agglomération troyenne, les cyclistes aubois ont voulu se faire entendre. 
Si la participation est en hausse de 51 % à Troyes (469 avis), la progression est à chercher aussi dans les autres communes de l’agglomération : Ste-Savine avec 73 avis va être classée et St-Parres-aux-Tertres et St-André-Les-Vergers n’étaient plus très loin du seuil de 50 avis (la FUB ne diffuse les résultats que pour les communes ayant recueilli 50 avis ou plus).

participation troyes
650 avis ont été recueillis sur l’agglomération troyenne.
Vous pouvez retrouver la participation ici.

Les résultats détaillés de l’enquête seront publiés le 6 février 2020 lors du Congrès de la FUB. Il permettront de voir s’il y a, depuis 2017, une amélioration ou non de l’avis globalement défavorable des cyclistes troyens sur leur ville. En 2017, c’étaient la sécurité des enfants et des personnes âgées, ainsi que la traversée des carrefours qui avaient plus particulièrement tiré vers le bas la note de Troyes.


Une carte qui pointe les difficultés dans l’agglomération troyenne

En attendant les résultats en février, la FUB a diffusé, dès dimanche 1er décembre, une carte qui permet de visualiser les difficultés de déplacement à vélo. En effet, en plus de l’enquête comptant une trentaine de questions , les cyclistes pouvaient compléter une carte en signalant 3 axes à rénover en priorité et 3 points noirs. 👉https://carto.parlons-velo.fr/

Cette carte permet déjà de pointer les axes et les carrefours qui concentrent le plus les problèmes et les attentes des cyclistes.
Petit tour d’horizon :


Les axes prioritaires

difficulté à vélo sur l'agglomération troyenne
Mieux vaut habiter le long de Jules Guesde ou Chomedey pour venir à vélo dans le Bouchon. Et éviter Brossolette, 1er Mai ou Galliéni.

Plus le tracé est jaune clair sur la carte, plus ces axes ont été désignés comme à aménager en priorité, selon les cyclistes ayant répondu. Les axes les plus cités sont d’abord les artères rayonnantes partant du Bouchon :

  • l’axe Brossolette / Croncels / Dijon : La majorité municipale actuelle à Troyes a déjà annoncé que le pont du Faubourg Croncels, dans le cadre sa rénovation, sera élargi pour laisser passer une piste cyclable. La requalification de cet axe jusqu’à Bréviandes est aussi à leur programme avec la possibilité d’une piste cyclable en site propre.
Pierre Brossolette
La deux fois deux voies de l’avenue Pierre Brossolette est très largement en tête des axes que les cyclistes aimeraient voir aménager.
  • La D619 – l’axe qui permet de relier Saint-Parres-aux-Tertres à Troyes : les avenues Henri Barbusse à St-Parres / Maréchal de Lattre de Tassigny / 1er mai à Troyes.
D619
La D619 est l’un des principaux points noirs de l’agglomération, en particulier au niveau de l’échangeur avec G. Pompidou.
Rond point de l'Europe
Comment circuler à vélo et en sécurité dans le carrefour de l’Europe ?
  • les avenues Gallieni / Général Leclerc à Sainte-Savine et l’avenue Pasteur à Troyes font aussi partie des 4 axes les plus cités comme devant être réaménagés en priorité : l’absence presque totale d’équipement pour les cyclistes sur ces artères majeures rend la circulation à vélo difficile. Les croisements y sont aussi pointés du doigts (avec la rocade ou sur la place Casimir Perrier).
  • Un dernier axe majeur est souvent décrié, pas tellement pour l’aménagement de ses pistes ou bandes cyclables qui est globalement satisfaisant, mais pour ses intersections : l’axe Anatole France / Georges Pompidou. Du rond-point de l’hôpital jusqu’à l’échangeur de la D619 en passant par les intersections avec les avenues J. Guesde et P. Brossolette ou la Chaussée du Vouldy, les cyclistes ne se sentent pas en sécurité dans ces croisements.

D’autres axes sont régulièrement cités :

  • la partie de la rue du Lieutenant Pierre Murard proche des établissements Petits Bateaux,
  • les rues des Noës/Lamartine,
  • les rues Jules Didier/Adolphe Thiers à St-André-lès-Vergers,
  • la rue de la Marne,
  • le début de l’avenue Jules Guesde dont le revêtement de la piste cyclable est en cours de rénovation,
  • la rue Étienne Pédron.


Autour et dans le Bouchon

En étudiant cette carte, le tour du bouchon apparait, dans sa globalité, comme un point noir de la circulation à vélo dans notre agglomération.  Dans le détail, regardons quels sont les points noirs et les axes difficiles dans le centre de l’agglomération :

difficultés vélo bouchon troyes
Les difficultés autour et dans le bouchon vue par les cyclistes.
Les axes prioritaires sont en jaune clair et les points noirs sont représentés en bleu.

On reconnait immédiatement la « rocade » du bouchon : Les cyclistes demandent en priorité l’aménagement des boulevards Gambetta, Victor Hugo et du 14 juillet suivis par Carnot, Danton et Henri Barbusse ou encore le cours Jacquin.

Boulevard du 14 Juillet
Rares sont les jours où la piste cyclable du Bd du 14 Juillet est praticable : les voitures et camions y stationnent régulièrement en double file.

En étudiant les points noirs, on retrouve presque tous les carrefours du pourtour du bouchon :

  • À nouveau en tête, le Bd Gambetta qui est cité pour quasiment toutes ses intersections de la place Casimir Perrier au quai Dampierre. La circulation à vélo sur cette artère ne peut se faire qu’avec les automobilistes. Et la vitesse mais aussi l’absence de sas et de pistes cyclables rendent dangereux pour les cyclistes ce boulevard qui donne accès au conservatoire, à la médiathèque, au marché, aux théâtres, au cœur du Bouchon…
  • Premier ex-aequo, on trouve la place du Vouldy où le tracé sinueux de la piste cyclable rend cet équipement peu pratique : de nombreux cyclistes ne l’empruntent pas et circulent avec les automobilistes. 
place du vouldy
Se déplacer à vélo sur la place du Vouldy est un casse tête : certains cyclistes préfèrent circuler avec les voitures.
  • Ensuite, ce sont 2 autres ronds-points qui sont les plus pointés du doigt : Général Patton et F. Mitterrand. Là, les cyclistes ont été ou oubliés, ou envoyés sur des zones partagées avec les piétons via un marquage discontinu et insuffisant.
    Sur le rond-point Patton, la majorité du trafic vélo se fait entre Sainte-Savine et le Bouchon ; les cyclistes s’y perdent : 40% circulent avec les automobilistes, 40% empruntent la zone partagée sur le trottoir au nord, 20% empruntent le trottoir au sud (malgré le fait qu’aucun marquage ne les y autorise).
Rond point Général Patton
Les espaces partagées ne recueillent pas l’assentiment des usagers. Ici, le rond-point Patton : il est l’un des plus critiqués par les cyclistes.
rond point François Mitterrand
Trois voies pour les voitures et un accessit pour le vélo : le rond-point Mitterrand vient d’être rénové et, pourtant, il est l’un des 3 carrefours les plus décriés par les cyclistes.
  • Le carrefour à l’intersection des Bds du 1er RAM et Victor Hugo ainsi que le cours Jacquin sont régulièrement cités : là aussi les cyclistes ont été partiellement ou totalement oubliés.

Nous avons aussi relevé que 2 axes à l’intérieur du bouchon sont cités : la rue du Général de Gaulle et la rue Raymond Poincaré. Ce sont 2 rues qui ne sont pas en zone 30, et qui sont équipées d’une voie réservée aux bus et interdite aux cyclistes. La circulation dans le bouchon n’est pas aisée pour les cyclistes parce qu’il n’est pas toujours souhaitable de circuler dans les zones de rencontres où les piétons sont nombreux, que les revêtements de la vielle ville (pavés, pierre) peuvent être glissant et que les rues étroites ainsi que les voies à sens unique ne favorisent pas l’accès en ligne direct (aspect labyrinthique). Aussi autoriser à circuler sur les voies de bus offrirait aux cyclistes des axes de circulation en évitant les conflits avec les piétons.

Conclusion provisoire…

Il est notable que les boulevards Victor Hugo et Carnot avec le rond-point du Général Patton soient souvent pointés du doigt, alors même que le quartier gare vient d’être requalifié : les demandes des cyclistes n’ont pas été prises en compte.
A contrario, l’avenue Chomedey ou le boulevard Jules Guesde sont peu signalés pour leurs difficultés, signe d’aménagements réussis où la place des cyclistes a été intégrée dès la conception.

Bd Carnot
Les cyclistes comme les piétons préfèrent les voies séparées, contrairement à ce qui a été fait dans le quartier gare.

Les élections municipales de 2020 se préparent et les cyclistes qui souhaitent rouler en sécurité dans l’agglomération pourront s’appuyer sur les résultats de cette enquête et inciter les candidats à mettre en place un #PlanVélo pour éviter les erreurs d’aménagements et adopter une vision globale de la place du vélo dans notre agglomération (la sécurité, le stationnement…)

Vous n’avez pas vu, dans cette énumération, la rue que vous empruntez tous les jours à vélo ?
Alors, rendez-vous sur le site parlons-velo.fr pour connaitre tous les points recensés par les cyclistes 👉https://carto.parlons-velo.fr/



Baromètre des villes cyclables: enquête terminée

L’enquête du Baromètre des villes cyclables 2019 est terminée.
Avec 184484 réponses c’est la plus grande enquête sur le vélo au monde !

L’Aube compte 653 réponses (+88% par rapport à 2017).
Troyes est classée avec 469 réponses (+51%), suivi de Sainte-Savine avec 76 réponses (+387%).
La FUB a d’ores et déjà réalisée une carte des points noirs et des tronçons à aménager en priorités suite aux réponses. La carte est pour l’instant réservée aux journalistes ainsi qu’aux associations.

Carte des points noirs et des axes à aménager

Ces données vont être utilisée pour la réalisation de notre #PlanVélo. Nous vous remercions de votre participation. Grâce à vous nous allons pouvoir proposer des solutions, pour vos problèmes de circulation, aux candidats des élections municipales 2020. 🚲🚲🚲

Les aménagements récents ne conviennent pas aux cyclistes.

Site Parlons-Vélo de la FUB 👉 https://parlons-velo.fr
Cartographie des points noirs et tronçons prioritaires 👉https://carto.parlons-velo.fr/

Retrouvez les vidéos qui ont été publiées pour faire la promotion du Baromètre des villes cyclables 2019 sur notre page Facebook, sur notre compte Twitter et sur notre chaîne Youtube.
Nos bénévoles sont formidables, un grand merci à eux pour ces réalisations.

Dernière mise à jour: 01/12/19


Ciné-débat: Why we cycle

Le samedi 26 octobre 2019, Troyes en Selle et l’Atelier Vélo Solidaire des Viennes vous invitent à assister et participer à la projection du film Why we cycle ainsi qu’au débat qui en suivra.

Projection à partir de 16h30 au Grand Salon de la Mairie, 1 rue Lamoricière, 10300 Sainte-Savine.
Réservation obligatoire par mail, téléphone ou directement sur notre billetterie en ligne HelloAsso (formulaire en fin d’article).

Why we cycle

Dans ce film, des cyclistes réguliers et des scientifiques de tous horizons donnent une image de la culture du vélo néerlandaise.

Le vélo est un moyen très simple d’atteindre de nombreux objectifs complexes. Pendant longtemps le vélo n’était vu que comme un autre moyen de transport dont il fallait s’occuper. Des recherches récentes montrent que les cyclistes préfèrent des routes différentes de celles prévues par les urbanistes. En outre, ils ont tendance à vouloir le moins de règles possible.

Les villes cyclables ont besoin de moins de place pour la circulation, laissant plus d’espace pour les interactions entre les gens. L’espace public peut être réduit mais rempli de personnes et d’interactions. Rencontrer des gens spontanément et avoir la possibilité de se rencontrer en dehors de son propre cercle sont typiques d’une ville où les transports sont très actifs.

Pour présenter Why we cycle et organiser le débat, Stein Van Oosteren sera notre invité principal. Fort de son expérience vélo aux Pays-Bas mais aussi en France avec l’association FARàVélo (Fontenay-aux-roses) et le collectif Vélo Île-de-France dont il est le porte-parole, il est l’interlocuteur idéal pour débattre de ce sujet brulant.

Afin d’avoir des questions et des réponses les plus intéressantes possibles, nous avons invités les maires et leurs adjoints concernés des principales villes de l’agglomération troyenne. Les associations concernées par le développement durable et la mobilité ainsi que les entreprises qui ont un rôle important pour la pratique du vélo ont aussi été invitées.
Tous citoyens intéressés par les déplacements dans l’agglomération sont les bienvenues pour découvrir le film, nous interroger ou apporter leur expertise.

Why we cycle est un documentaire de 56mn en anglais et néerlandais, il est entièrement sous-titré en français. Ce documentaire suscite de nombreuses questions, c’est pourquoi un débat est organisé juste après sa projection. 1h30 à 2h pour poser vos questions et débattre du sujet.

Afin de pouvoir organiser cette projection-débat très importante pour placer le vélo au cœur des municipales et des futures politiques de mobilités nous avons besoin de fonds, nos associations étant très modeste, une collecte en ligne a été créée.

Afin d’assurer la bonne tenue de la projection et du débat, nous vous invitons à vous inscrire à l’événement via notre partenaire HelloAsso, vous pouvez réserver votre place gratuitement sur le formulaire suivant:

En cas de désistement ou d’empêchement, nous vous demandons de nous contacter afin de proposer votre place à un autre citoyen. La salle de l’événement ne possède que 80 places.

Baromètre des villes cyclables 2019

Chers Plus, Moins ou Presques Cyclistes Aubois,

Vous roulez à vélo pour vos diverses activités, pour accompagner vos enfants, pour voyager autrement, pour vous garer facilement, par conviction, pour ne pas payer d’essence ou juste parce que c’est sympa…

La FUB (Fédération Française des Usagers de la Bicyclette) agit pour l’apport de réponses aux préoccupations des cyclistes et pour la promotion de ce moyen de transport au quotidien. Pour cela elle nous invite tous à faire un état des lieux de la « cyclabilité » de notre territoire en répondant à la grande enquête nationale sur le vélo : Le Baromètre des Villes Cyclables.

Un questionnaire… mais cela va t-il vraiment servir à quelquechose ?

OUI, les Baromètres des Villes Cyclables alimentent depuis plusieurs années le débat autour du Plan National Vélo, de la Loi Mobilité et encouragent de nombreuses actions concrètes en France.

« J’aimerai rouler plus souvent à vélo mais la circulation me fait peur… »

« Mes enfants pourraient aller à l’école en vélo s’il y avait des pistes sécurisées… »

« Je suis partisan du vélo au quotidien mais on m’a volé et dégradé plusieurs fois mon vélo… »

Et tant d’autres raisons et constats que vous pouvez exposer en répondant au Baromètre des Villes Cyclables du 9 Septembre au 30 Novembre 2019 sur www.parlons-velo.fr

Vigilo, application citoyenne

Troyes en Selle a le plaisir d’annoncer la sortie de l’application Vigilo.

Communiqué de presse (PDF)

Vigilo est une application d’observation citoyenne sur les problèmes rencontrés par les piétons et cyclistes en ville.
Elle permet aux usagers actifs de remonter des problèmes et des propositions de façon anonyme via leur smartphone, sans inscription et en très peu de temps.

Chaque observation est géolocalisée et anonymisée.

Les utilisateurs sont invités à effacer visages et plaques d’immatriculations via l’application. Les observations sont modérées par des bénévoles de l’association.

Toutes les observations sont visibles sur une carte interactive de l’agglomération: https://vigilo.troyesenselle.fr

Un site dédié aux observations, ainsi qu’aux traitements automatiques pour comprendre les problèmes et évoquer des solutions est en cours de réalisation.

Par ailleurs, chaque observation est automatiquement publiée sur Twitter, sur le compte @VigiloTroyes, afin d’inciter au débat sur les réseaux sociaux des problèmes rencontrés.

Actuellement l’application est disponible sur Android. Une Web est aussi accessible sur https://app.vigilo.city/ elle permet d’ajouter des observations depuis un iPhone, une tablette ou un ordinateur.


Marquage Bicycode

Du 19 au 23 février nous avons loué une machine à graver.
C’est le moment de faire venir marquer vos vélos avec notre association.

Le marquage est de 5€ par vélo pour les membres adhérents à Troyes en Selle et de 10€ par vélo pour les personnes non adhérentes.

Vous pouvez nous retrouver chez différents vélocistes de l’agglomération:

Inutile de réserver, venez avec votre vélo, une pièce d’identité et si possible un justificatif de propriété.
Attention toutefois, les vélos avec cadre en titane ou carbone ne pourront pas être marqué.

Pour ceux qui ne peuvent pas venir lors de ces séances, sachez que le dimanche 24 février sera réservé aux marquages nomades. Nous nous déplaçons chez vous (dans l’agglomération troyenne) avec la machine à graver. Contactez nous au 07.68.16.83.80 jusqu’à samedi afin de réserver un créneau.

Continue reading

Stationnement très gênant

Le stationnement sauvage sur l’agglomération troyenne fait partie du quotidien des cyclistes.
Zigzag risqué pour esquiver les automobiles, réinsertion difficile dans la circulation motorisée, voie cyclable totalement bloquée; comment agir face aux nombreux pièges tendues par certains automobilistes ?

Continue reading

Baromètre: Les enfants et personnes âgées ne peuvent se déplacer en sécurité

Le plus mauvais point du baromètre, avec 1,9/6, les cyclistes, jeunes ou âgés, ne peuvent pas se déplacer en sécurité à Troyes.

Cette très mauvaise note s’explique en partie par les 3 autres points négatifs du baromètre. L’absence d’aménagement cyclable sur les grands axes et sur les intersections,et l’absence de solution face aux travaux sur les voies cyclables empêchent un nombre important d’enfants et de personnes âgées de circuler à vélo. Mais la principale raison est avant tout la circulation motorisé importante et parfois agressive qui empêche de se déplacer en sécurité.

Retrouvez dans cet article nos solutions afin de rendre possibles les déplacements de ces cyclistes.

Continue reading

Baromètre: Lors de travaux, aucune solution n’est proposée

2ème point négatif du baromètre des villes cyclables, Troyes n’assure pas la continuité cyclable lors de travaux.
Avec une note de 2,0/6 l’ensemble des répondants ont manifesté leur mécontentement sur ce point.

Afin de mieux comprendre cette note, nous allons analyser plusieurs zones de travaux. Ces travaux ont été traité comme l’ensemble des chantiers réalisé à proximité ou sur les aménagements cyclables.

Continue reading

Baromètre: Les intersections ne sont pas aménagées pour garantir la sécurité des cyclistes

3ème point négatif au baromètre des villes cyclables, Troyes n’aménage pas les intersections pour garantir la sécurité des cyclistes.
Avec une note de 2,0/6 c’est dire la dangerosité des intersections pour les cyclistes qui ont répondu au baromètre. Afin comprendre cette note nous allons analyser 5 intersections sur les voies suivantes:

Ces axes sont empruntés par un nombre important de cyclistes, ils reflètent l’état de cyclabilité de la ville.

Continue reading

« Older posts

© 2019 Troyes en selle

Theme by Anders NorenUp ↑