Troyes en selle

À vélo sur Troyes et l'agglo.

Baromètre: les grands axes ne sont pas aménagés pour garantir la sécurité des cyclistes

4ème point négatif au baromètre des villes cyclables, Troyes ne sécurise pas les déplacements des cyclistes sur les routes importantes.
Avec une note de 2,4/6 c’est un point important qui empêche le développement des modes actifs. Afin comprendre cette note nous allons analyser les 3 grands axes suivants:

Ces axes sont empruntés par un nombre important de cyclistes, ils reflètent l’état de cyclabilité de la ville.

Avenue Anatole France

Cet axe est emprunté par 14300 véhicules motorisés par jour, pourtant il ne possède que deux bandes cyclable, souvent obstruées par des automobilistes qui y stationnent.
Ces bandes cyclables disparaissent à presque chaque intersection et font parfois 50cm de large. Il n’est pas possible pour un cycliste d’y circuler en sécurité.

Le pont qui enjambe la voie de chemin de fer a été rénové fin 2017, la municipalité aurait pu décider d’aménager correctement la voirie afin de garantir une certaine sécurité aux cyclistes. Malheureusement c’est une seule bande cyclable de 50cm de large qui a été réalisée. Une des solutions aurait été de supprimer la voie de tourne à gauche pour créer deux bandes cyclables correctement dimensionnées de chaque côté.

Les bandes cyclables sur l’ensemble de la voie ne permettent pas de garantir une sécurité aux cyclistes. Les largeurs trop faibles mettent en péril la vie des cyclistes qui croiseraient le chemin d’un conducteur motorisé empiétant sur la bande cyclable. Cela arrive très souvent au niveau de l’intersection avec la rue de Verdun.
De plus, la bande cyclable disparaît complètement afin de permettent le stationnement des clients d’une pizzeria, de pompes funèbres et d’une boulangerie. Ce choix qui va à l’encontre de la sécurité des cyclistes est d’autant plus incompréhensible qu’un parking pour automobilistes est disponible à 20m de ces commerces.

Avenue Pasteur

700m d’horreur, cette avenue typique des années 70 est un cauchemar pour beaucoup de cyclistes. Il existe bien des alternatives pour s’en échapper, mais ces dernières augmenteront considérablement le temps de trajet.

Pourtant, avec une largeur de 13 à 15m, un aménagement provisoire aurait pu être réalisé pour sécuriser les déplacements des cyclistes.

Quelques coups de peinture pour matérialiser du stationnement et des bandes cyclables suffisamment large sur la partie à 15m de large, suppression du stationnement sur la partie de 13m de large et agrémenter l’ensemble d’une zone30 afin d’apaiser le trafic motorisé.
En attendant d’avoir un aménagement qui assure la sécurité des cyclistes, des centaines de vélotafeurs continueront d’emprunter cette voie dangereuse.

Avenue Chomedey de Maisonneuve

Cette avenue a été requalifiée et une voie cyclable obligatoire sur trottoir a vue le jour grâce aux fonds européens. L’ensemble présente une sécurité tout à fait correcte aux cyclistes qui l’empruntent.
Malgré tout, des usagers motorisés mettent en danger les cyclistes en stationnant et en roulant sur cette voie cyclable.

Une partie de la voie cyclable est directement accessibles via une voie de stationnement. Cela ne manque pas, il y a tout le temps un automobiliste pour obstruer partiellement ou totalement la voie. Voie qui est obligatoire, les cyclistes n’ont pas d’autres choix que de descendre de vélo pour contourner les contrevenants.
On pourrait penser qu’une forêt de potelets empêcherait physiquement l’accès à ces automobilistes, mais c’est sans compter sur l’ingéniosité de ces derniers.

En effet, cette voie cyclable est entre du stationnement et le trottoir sur sa plus grande partie. Pourtant des automobilistes trouvent le moyen d’y rouler et d’y stationner, aux mépris de la sécurité des modes actifs.
La municipalité doit faire respecter ses aménagements cyclables, sans quoi ils ne pourront pas assurer la sécurité des cyclistes.

Retrouvez notre première analyse du baromètre et nos solutions pour améliorer la ville sur cet article.

4 Comments

  1. On parle du pont de la gare, rue Voltaire ? Dans un sortir de la voie cyclable est très dangereux dans l’autre les voitures sont stationnées sur la piste…

    • C’est une horreur en heure de pointe, la voie cyclable est par ailleurs obligatoire. Encore un aménagement pour dégager les cyclistes du passage des automobilistes.

  2. que dire de tous les cyclistes sur les trottoirs et sur les esplanades comme celle de la place Jean Jaurés

    • La place Jean Jaurès est une aire piétonne, de ce fait elle est autorisée aux cyclistes.
      Si un cycliste roule sur le trottoir, c’est presque à coup sûr que la chaussée ne possède pas d’aménagement cyclable suffisamment sécurisé et de qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

© 2018 Troyes en selle

Theme par Anders NorenHaut ↑